Est-ce la plus défaite la plus difficile de votre carrière ?
Oui, c'est la défaite la plus difficile de ma carrière. Je n'ai pas perdu beaucoup de matches en ayant des balles de match. Cela m'est peut-être arrivé une fois. C'est sûr que c'est un match qui va rester car c'était à Roland et c'était en quart. Sur les balles de match, je n'ai pas grand-chose à me reprocher. Je tire un super passing et il part du bon côté.

A la fin du match, vous êtes resté longtemps prostré sur votre chaise. Il y avait de la rage, de la fatigue, de la déception ?
Un peu de tout. Il y a de la fatigue, de la frustration, de la déception. On passe par tous les sentiments. On a envie de casser toutes ses raquettes. On a envie de crier. On a envie de pleurer. On a envie de rire en disant : c'est une blague, comment j'ai fait pour perdre ce match ? On a envie de se réveiller.
(lequipe.fr, 05/06/2012)


Je n'ai vu le match qu'à partir de la fin du 4e, mais quelle fin de set !
Malgré 4 balles de match (sur lesquelles il n'a eu qu'une occasion de finir le point), Tsonga s'incline en 5 manches contre Djokovic