Un petit résumé (vu je ne sais plus où :/) de l'enquête de l'IESF (ici en pdf)

55000 ingénieurs ont répondu à l'enquête IESF, sur la base des chiffres de 2015. La France compte 780 000 ingénieurs en activité, sur une population totale d'environ 1 million. 38000 ont été diplômés en 2015 (pour 8500 départs à la retraite). 34% des ingénieurs sont installés en Ile de France, 16% à l'étranger. La Suisse est le 1e pays d'accueil (16150 y sont installés), devant les USA (14250). Viennent ensuite l'Allemagne et le Royaume-Uni. 106 000 ingénieurs ont été recrutés en 2015, dont 33 000 débutants et 65 000 changements d'employeur (soit 8% des salariés en activité). L’insertion des jeunes promotions s’est améliorée par rapport aux 2 années précédentes. 80% des ingénieurs travaillent dans le privé, 56% dans des entreprises de plus de 5000 salariés. Pour les emplois en France en 2015, le salaire brut médian tous Ingénieurs est à 56 000 Euros. En début de carrière, il est à 34 000 et en fin de carrière à 100 000, soit un triplement. Proportionnellement, ce sont les salaires les plus élevés qui ont le plus progressé, et cette tendance conduit au fil des années à un élargissement de l’éventail des salaires par le haut. Ainsi, entre 2008 et 2015, le 9ème décile a progressé de 18% alors que le 1er décile de 5%. La part variable est de plus en plus présente dans les rémunérations. 57% des ingénieurs en perçoivent une dans leur salaire en 2015, alors qu’ils étaient 47% en 2013. Elle représente environ 10% du salaire et augmente avec le niveau de responsabilité. 18% des ingénieurs déclarent avoir l’expérience de l’entrepreneuriat, et ce chiffre monte à 26% chez les 50-64 ans. Seuls 4% sont identifiés comme « entrepreneurs » par leur activité principale. Pour les autres, il s’agit d’une activité de complément ou de transition.